L'engagement citoyen

Le SDIS de la Loire est engagé depuis plusieurs années à accompagner les Ligériens dans leurs apprentissages en vue notamment de développer la culture de sécurité civile et de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

♦ Téléchargez le flyer : "Le SDIS de la Loire, un établissement citoyen !"

► Les jeunes sapeurs-pompiers

En lien avec l’Union départementale des sapeurs-pompiers de la Loire, le SDIS compte plus de 250 jeunes sapeurs-pompiers (JSP), répartis dans les 12 sections du département, âgés de 11 à 18 ans dont 30 % de filles. Parmi les diplômés du brevet de JSP, chaque année, entre 40 et 50 jeunes s’engagent en tant que sapeur-pompier volontaire (SPV).

Devenir jeune sapeur-pompier, c’est vivre une expérience unique, découvrir la force du travail en équipe et surtout, apprendre les gestes qui sauvent. Civisme et solidarité sont au cœur de cette activité aux multiples facettes. Même s’il ne devient pas, à terme, sapeur-pompier volontaire ou professionnel, le jeune sapeur-pompier aura acquis un savoir, un savoir-faire et un savoir-être qui lui seront utiles tout au long de sa vie.

Cette formation se déroule sur 4 années à raison de 2 à 4 heures par semaines hors vacances scolaires, soit 500 heures au bout du cursus. Elle se finalise par le passage du brevet national de JSP à la fin de la quatrième année et grâce à la reconnaissance des acquis, titres et diplômes, pour ceux qui souhaitent devenir pompier volontaire, ils n’auront à suivre qu’une semaine de formation au lieu de 4.

@ en savoir plus

Les cadets de la sécurité civile

Début 2017, le SDIS de la Loire s’est lancé dans le dispositif des « cadets de la sécurité civile », avec la signature d’un partenariat entre les services départementaux de l’Education nationale, la Préfecture de la Loire, le Département et le SDIS.

Pour l’année scolaire 2018/2019, le dispositif comprend 5 classes de 3ème (avec pour chacune environ 12 cadets), réparties dans 5 collèges du département : Collège Claude-Fauriel à Saint-Étienne, Collège Mario-Meunier à Montbrison, Collège la Côte Roannaise à Renaison, Collège Emile-Falabrègue à Saint-Bonnet-le-Château et Collège Ennemond-Richard à Saint-Chamond.

Les objectifs principaux de ce dispositif sont de sensibiliser aux comportements de prévention, développer un sens civique chez les jeunes élèves, reconnaitre les cadets comme assistant de sécurité (ASSEC) lors des exercices d’évacuations ou de confinement et favoriser l’engagement ultérieur des élèves au sein de la sécurité civile.

Au sein de leur établissement, les cadets participent à la mise en œuvre du plan particulier de mise en sureté (PPMS) et deviennent de véritables ambassadeurs et référents de la sécurité. Au cours de leur année, ils sont immergés durant une semaine de stage en caserne où ils passent le diplôme PSC 1 (prévention et secours civiques de niveau 1) et découvrent l’organisation des sapeurs-pompiers. Ils suivent une préparation physique en vue de participer aux manifestations sportives officielles organisées par le SDIS (cross départemental et le challenge de la qualité). En outre, ils participent au devoir de mémoire lors des cérémonies officielles telles que les commémorations du 11-novembre et du 8-mai et la célébration de la Sainte-Barbe.

Des mises à l’honneur sont prévues à l’occasion du lancement des classes en présence des autorités et des familles ainsi que lors de la remise des attestations de fin de formation.

Les volontaires de service civique

Le SDIS de la Loire a été l’un des premiers SDIS à se lancer dans le dispositif national de service civique adapté aux sapeurs-pompiers. Ainsi, depuis 2015, le SDIS  retranscrit dans sa politique d’accompagnement des volontaires du service civique les 4 exigences fixées par l’agence nationale du volontariat service civique, à savoir :

  • Un engagement volontaire au service de l’intérêt général.
  • Une mission complémentaire à celle des salariés.
  • Une mission accessible à tous les jeunes.
  • Une mission permettant de vivre une expérience de mixité sociale.

Cette démarche s’inscrit dans l’engagement sociétal de l’établissement et vise à :

  • Contribuer au développement de l’esprit civique des Ligériens.
  • Susciter des vocations de sapeur-pompier volontaire notamment pour des centres d’incendie et de secours en déficit d’engagement de SPV.
  • Contribuer à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes Ligériens.

Ce dispositif, ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale et offre à toute personne volontaire l’opportunité de servir les valeurs de la république et de s’engager en faveur d’un projet collectif en effectuant une mission d’intérêt général en France ou à l’étranger.

Pendant sa mission, le volontaire de service civique (VSC) bénéficie d’une formation initiale au module « secours à personnes ». Celle-ci offre, au terme de la mission, la possibilité d’un engagement comme sapeur-pompier volontaire dans un centre de secours au plus près du domicile.

Les VSC effectuent une journée de garde de 12h par semaine dans les centres de secours où évoluent dans sapeurs-pompiers professionnels et volontaires et assurent des missions opérationnelles dans le domaine du secours à personne en supplément de l’effectif. Ils participent également aux missions du SDIS dans le domaine fonctionnel à raison de 2 journées de 8h par semaine dans les services de l’état-major et des compagnies du SDIS pour des missions administratives et techniques dans le domaine de la santé et du secours médical, des systèmes d’information, des ressources humaines, de la prévision, de la logistique, de la communication ou de la formation. 

Ils contribuent à la vie du service à travers l’organisation et la participation aux manifestations sportives et aux cérémonies. Ils sont notamment intégrés aux projets de communication et au développement du volontariat. Enfin, au cours de leur mission, ils sont appelés à assurer des sensibilisations de la population aux « gestes qui sauvent ».

Pour l’année scolaire 2018/2019, ce sont 16 jeunes Ligériens qui ont été engagés pour une mission de service civique de 10 mois.

A l’issue de leur mission, s'ils s'engagent comme sapeur-pompier volontaire, et dans le but de faciliter la recherche d’un métier, une formation d’agent service de sécurité incendie et assistance aux personnes (SSIAP 1) ainsi qu’une formation d’animateur de jeunes sapeurs-pompiers donnant l’équivalence au brevet d’animateur de séjours de vacance sans hébergement (BAFA) peuvent leur être proposées.

► Les formations aux gestes qui sauvent

Face à l’émergence de nouvelles menaces et à la multiplication des catastrophes naturelles, au quotidien comme en situation de crise, chacun est le premier maillon de la chaîne de secours : il doit et peut être en mesure d’anticiper et d’éviter le risque, de réagir à bon escient pour se protéger ou de faire les gestes pour sauver. C'est poruquoi, le SDIS de la Loire est pleinement mobilisé pour initier la population aux gestes qui sauvent.

La formation des collégiens de 3e :

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Education nationale, depuis 2017, le SDIS contribue à la formation des collégiens de 3e au PSC1 d’une part et aux gestes qui sauvent d’autre part.

Aux côtés des enseignants et des infirmières disposant de la qualification adéquate, les sapeurs-pompiers participent ainsi à former tous les collégiens ligériens scolarisés en 3e dans les établissements publics (soit environ 6 000 élèves) au secourisme (PSC1 ou, a minima, « gestes qui sauvent »).

La formation du grand public :

Le SDIS propose également des formations gratuites aux gestes qui sauvent à destination du grand public, que ce soit dans les casernes à l’occasion des journées portes-ouverte sou lors d’initiatives telles que la Foire de Saint-Étienne ou les Rencontres de la Sécurité.

En 2018, le SDIS a lancé sa campagne du « samedi qui sauve » : tous les mois, une à deux formations gratuites de 2 heures aux gestes qui sauvent sont organisée dans une des casernes du département et proposées au grand public.   

La formation aux « gestes qui sauvent » constitue le premier échelon des formations de secourisme. Elle a pour but de sensibiliser rapidement et simplement la population au secourisme avec comme objectif national d’atteindre le chiffre de 80% des citoyens formés contre 30% actuellement. Cette formation dure 2h, sans prérequis, et est accessible à partir de 10 ans, y compris pour les personnes à mobilité réduite. Elle vise à apprendre, sur la base de la mise en pratique des participants, le passage du message d’alerte, la maitrise d’une hémorragie, les dégagements d’urgence, les positions d’attente d’une victime, le massage cardiaque et l’emploi du défibrillateur automatisé externe.

Ces initiations ne donnent pas lieu à la délivrance d'un diplôme officiel mais chaque participant reçoit une attestation délivrée par le formateur. S'ils le souhaitent, les participants peuvent suivre ultérieurement une formation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) proposée par les associations agréés de sécurité civile, comme l’Union départementale des sapeurs-pompiers.

@ en savoir plus