Se baigner en toute sécurité

Comment prévenir les noyades ?

Plusieurs centaines de personnes décèdent chaque année suite à une noyade accidentelle. Face à ces décès qui paraissent souvent évitables, des règles de prévention simples à suivre :

 - Privilégiez les zones de baignade surveillée ; sinon, vérifiez que la zone n’est pas dangereuse et que la baignade n’est pas interdite.

Consultez régulièrement les bulletins météo et assurez-vous que les conditions de baignade ne vont pas devenir dangereuses.

  • Ne quittez pas des yeux vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau.
  • Ne laissez jamais vos enfants seuls dans l’eau.
  • Désignez un seul adulte responsable de la surveillance.
  • Equipez vos enfants de flotteurs et de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1), adaptés à la taille, à l'âge et au poids de l'enfant, mais méfiez-vous, ils ne protègent pas de la noyade.
  • Méfiez-vous des articles flottants, tels que les bouées, les matelas ou les bateaux pneumatiques, qui ne protègent pas de la noyade.

 - Informez-vous sur les conditions de baignade et respectez strictement les consignes des sauveteurs et les drapeaux de baignade : 

  • Vert : baignade surveillée et absence de dangers particuliers
  • Orange : baignade dangereuse mais surveillée
  • Rouge : interdiction de se baigner 

 - Tenez compte de votre forme physique, plus particulièrement si vous êtes un homme de plus de 45 ans.

 - Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.

 - Ne consommez jamais d'alcool avant et pendant votre baignade.

 - Ne vous baignez jamais si vous ressentez des frissons ou des troubles physiques.

 - Rentrez progressivement dans l’eau pour éviter les hydrocutions.

 - Faites attention aux vagues et à leur zone d'impact.

 - Ne surestimez pas votre niveau de natation : souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel qu’en piscine.

 - Ne luttez pas contre le courant en cas d'imprévu durant la baignade.

 - Évitez de paniquer même lorsque la situation est inhabituelle : laissez-vous flotter dans la mesure du possible, allongez-vous sur le dos pour laisser vos voies repiratoires dégagées et appeler à l'aide.

►Equipez votre piscine

Même si la majorité des noyades ont eu lieu en mer, dans environ 1 cas sur 4, elles ont lieu en piscine privée. La loi prévoit 4 dispositifs de sécurité pour les piscines (enterrées ou semi-enterrées) :
- Les barrières, abris de piscine ou couvertures : ils empêchent physiquement l'accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade.
- Les alarmes sonores : elles peuvent informer de la chute d'un enfant dans l'eau (alarmes d'immersion) ou de l'approche d'un enfant du bassin (alarmes périmétriques), mais n'empêchent pas la noyade. Les barrières sur 4 côtés sont celles qui assurent une meilleure protection.

Quel que soit le type de votre piscine, ne laissez jamais votre enfant tout seul :

Un dispositif de sécurité ne remplace pas la surveillance constante et active des adultes. Il n’est qu’un complément à votre vigilance. Votre enfant peut se noyer en moins de 3 minutes dans 20 cm d’eau, sans un bruit.

  • Désignez un seul adulte responsable de la surveillance.
  • Équipez votre enfant de brassards, d’un maillot de bain à flotteurs adaptés à sa taille dès qu’il est à proximité de la piscine.
  • Posez à côté de votre piscine : une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible.
  • Après la baignade, sortez tous les objets flottants jouets, bouées, objets gonflables et remettez en place votre dispositif de sécurité.
  • Apprenez à nager à votre enfant dès l’âge de 4 ans et faites-lui prendre conscience du danger.
  • Formez-vous aux gestes qui sauvent.
  • Stockez les produits de traitement de l’eau hors de portée des enfants.

► En savoir plus :

Mode d'emploi de la baignade

Se baigner sans danger